La Braderie de Nantes

La grande Braderie de Nantes a lieu tous les ans. Pendant 2 jours les commerçants du centre-ville sont invités à installer des stands sur lesquels ils bradent leurs produits dans les rues de la capitale du grand Ouest. En plus des commerces traditionnels, la Braderie est également trustée par des étals de marché qui proposent différents produits à bas prix.

Retour sur la Braderie 2013, qui a eu lieu samedi 23 mars sous un ciel ensoleillé.

La braderie de Nantes : foule bigarrée et odeur de beignet

La braderie, on y va pour les réductions, mais on y va aussi pour (ou malgré) son folklore. La Braderie est un spectacle total, où les cinq sens sont sollicités. A l’approche des rues barrées pour l’occasion, c’est d’abord l’odeur qui nous surprend : un mélange capiteux de graillon et de beignets. Les promeneurs venus de toute l’agglo convergent comme des papillons colorés vers la source de ce parfum.

Habituellement fréquenté majoritairement par la bourgeoisie aisée et les bobos nantais, le centre-ville accueille ce jour-là, une fois n’est pas coutume, une foule très diversifiée.

Les premiers rayons du soleil printanier, mêlés aux couleurs des marchandises exposées dans les rues, égaye les rues parfois austères du centre-ville.

A mesure que l’on s’approche des principaux axes du parcours commercial, la foule se fait plus dense, mouvante, jusqu’à en être oppressante. Dans certaines rues pourtant très vastes, il est difficile de se frayer un passage sans jouer des coudes. A tel point que par moments on a tendance à oublier les étals pour se concentrer uniquement sur son trajet.

Alors certes, les plus malins (insolents ?) diront que le mieux, c’est de faire la Braderie le vendredi. Mais soyons francs : à part quelques poignées d’acharnés – les mêmes qui attendent devant les grilles des galeries Lafayette le 1er jour des soldes -, qui peut bien prendre sa journée du vendredi rien que pour venir faire un tour à la Braderie ?

Bref, c’est comme ça que ce qui me semble être les 90% de la population de Nantes Métropole s’est retrouvé en ce samedi après-midi dans la si bien nommée rue du Calvaire.

 

Des prix pas toujours avantageux

Si de nombreux commerçants jouent le jeu en « bradant » une partie de leur stock, ce n’est pas le cas de tous. On peut notamment pointer du doigt ces commerçants qui installent un étal dans la rue afin de profiter du trafic… mais sans pour autant réduire le prix des produits présentés. Ce genre de pratique me donne tout simplement l’impression de perde mon temps. Nous prendrait-on pour des pigeons ?

Heureusement, l’avantage de la Braderie c’est que les commerçants les plus malins en profitent pour proposer des offres spéciales ou soldes flottantes qui prolongent cette grande foire commerciale jusque dans les boutiques. Même le magasin haut de gamme Longchamp, situé Place Royale, proposait des réduction sur une grande partie du magasin. Cet opportunisme est bon pour le commerçant comme pour le consommateur.

Je trouve regrettable qu’au fil des années la Braderie soit de plus en plus gangrenée par des stands de « marché ».

Le genre de stand que l’on retrouve à Talensac ou sur n’importe quel marché hebdomadaire. Ces étals proposent des produits très divers, ayant tous en commun le fait d’être de très mauvaise qualité. Et pourtant ces stands-là sont toujours noirs de monde. Attirés par les prix très bas, les passants fouillent frénétiquement dans les tas de produits cosmétiques, alimentaires et autres fringues cheap. Sur le coup, je me suis laissée aller moi aussi à farfouiller comme un bousier. Mais avec le recul, je me rends compte que les achats faits sur ce type de stands sont aussi impulsifs que regrettables.

Enfin, on trouve également un autre type de commerçants à la Braderie : les bonimenteurs. Que ce soit à cette occasion où lors de la Foire Internationale de Nantes, je prends toujours un plaisir jouissif à les écouter vanter les mérites de leurs produits. C’est du divertissement à l’état pur.

« Mesdames et Messieurs, regardez, deux petits tours de manivelle, Mesdames et Messieurs, et vos légumes sont épluchés / tranchés / coupés en dès / râpés ! »

« Mesdames et Messieurs, sentez, deux petites pulvérisations, Mesdames et Messieurs, et vous reconnaissez Angel, de Thierry Mugler, dans sa version eau de parfum, Mesdames et Messieurs »

Parfois se glissent également entre deux étals quelques vendeurs à la sauvette, qui promettent luxe (et volupté ?) à des prix défiant toute concurrence… et la loi.

Passage Pomeraye à Nantes
Le passage Pomeraye accueille lui aussi la braderie

Le coin des bonnes affaires

Cela fait plusieurs années que je fréquente la braderie et j’y ai désormais mes coins favoris.

Les doudous Moulin Roty

Moulin Roty est une entreprise locale (Nort-sur-Erdre) dont la réputation n’est plus à faire auprès des mamans comme des enfants. Sur le stand installé rue du Calvaire (devant le magasin André) sont traditionnellement bradés : doudous, peluches, déco de chambre d’enfant… J’en profite pour faire des réserves afin d’avoir toujours des petits cadeaux sous la main pour les enfants des copains.

Les boutiques design

Mon petit péché mignon : les objets et accessoires design. Le reste de l’année je me contente de regarder les vitrines avec convoitise… alors parfois la Braderie est l’occasion de m’acheter un petit objet à prix réduit. L’année passée j’ai ainsi acheté des ustensiles de cuisine plutôt luxueux dans la boutique Le Studio de la cuisine rue du Chapeau Rouge. Cette année je me suis contentée de regarder des boutiques telles que celle située dans le petit passage entre l’église Saint-Nicolas et la rue d’Orléans.

Les boutiques de luxe

Pour les mêmes raisons que celles précédemment évoquées, il peut être intéressant de passer faire un tour du côté des boutiques de luxe du centre-ville nantais pendant la braderie. Certes, toutes ne jouent pas le jeu, mais on peut avoir quelques fois de bonnes surprises. De même, je jette toujours un œil du côté de la rue Crébillon et du Passage Pomeraye…

Et vous, quand vous allez à la Braderie, qu’en ramenez-vous ?

 

  1. perso j’adore la braderie! tu viens de commencer un blog!!! bonne continuation! si tu veux t’inscrire tu peux venir avec nous au pique nique des blogueurs nantais! 🙂 c’est le 21 avril!

    • Merci pour tes encouragements ! Je participerai bien au pique-nique le 21, d’ailleurs je compte en faire un compte-rendu ici… Je me suis inscrite au pique-nique avec mon autre blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.